Depuis 11 ans, l’Oreille de Dauphine propulse chaque année la groove-machine vers des niveaux rarement atteints pour réchauffer les âmes des festivaliers frigorifiés par l’hiver parisien.

Pour un samedi soir, il est recommandé à chacun de laisser son amour propre à la maison et ses mœurs chez mamie, car la seule chose dont les festivaliers ont besoin, c’est une paire de jambes qui fonctionnent correctement. Durant six heures, la chaleureuse mélodie des synthés, la puissance des riffs de guitare, la rythmique chaloupée des batteries et l’inégalable fringance des cuivres retournent le bon vieil amphi de notre université.

Alors astronautes musicaux d’ici ou d’ailleurs, embarquez pour une croisière cosmico-sonore sans escale, un voyage interstellaire dans les horizons inexplorés de la groovance astrale.

Attention au décollage…
L'Oreille de Dauphine
Choppe ta place dès maintenant !