C.A.C : 12 ans Déjà ! CRITIQUE ARTISTIQUE ET CULTURELLE

2009-2021 Douze ans que se dresse au milieu de Pointe-à-Pitre, le chantier du Centre des Arts et de la Culture (CAC).
Douze ans que ce chantier est le symbole d’une désaffection, d’une absence de politique culturelle. Douze ans que ce chantier interroge sur la place de la Culture, de l’Art et des

Artistes dans la société guadeloupéenne.
Les dernières déclarations quant à la possibilité d’annuler la rénovation de l’édifice disent bien plus qu’une bataille de chiffres. Elles disent le
désintérêt porté à la création, elles disent l’absence d’ambition culturelle, elles disent aussi la non-prise en compte de la culture dans son sens large dans les réflexions politiques (gestion de la Cité).

Et c’est sur le champ du politique que le Collectif des Artistes de l’ANG (Alyans Nasyonal Gwadloup) s’engage pour porter cette Critique Culturelle et Artistique. Critique, la situation l’est. Il est temps qu’un changement s’opère pour que cesse cet appauvrissement de nos sociétés qui s’enfoncent dans la consommation mercantile mais aussi la consommation de divertissements.

Acheter, consommer, compter… Mais créer ? Penser ? Transmettre ? Se dire ?

CAC, c’est l’engagement des artistes qui s’organisent pour revendiquer, critiquer, lutter pour leurs droits, en prenant toute leur place dans la société.

CAC, c’est la réquisition d’un bâtiment public financé donc financés par nos deniers de contribuables, pour une mission qui n’est toujours pas
remplie.

CAC, c’est le point de départ d’une action culturelle AVEC les artistes

Laure CHANTEUR

Dinheiro recolhido:
2,223,00 €
Je participe